Une académie bizarre où tout peut arriver, même l'impossible !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dexter ; l'histoire d'un mélomane ensanglanté...

Aller en bas 
AuteurMessage
Dexter

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 05/08/2013
Age : 19
Localisation : Au plafond, bitch.

Mwa j'suis
Maître/Dolls de : Natu
Arme: Katana.
Pouvoir: Plumes d'acier.

MessageSujet: Dexter ; l'histoire d'un mélomane ensanglanté...   Dim 11 Aoû - 1:28




DEXTER

« The universe is tinged with blood »


En résumé



♦ Nom et Prénom(s) : Dexter ; juste Dexter.
♦ Âge : 16 ans.
♦ Genre : Mâle.
♦ Pouvoir : Création de plumes d'acier.
♦ Orientation S. : Pansexuel.
♦ Groupe : Dolls agiles.
♦ Personnage utilisé : Allen Walker - D. Grayman.





Physique
« Externally »


Aujourd'hui, jours plutôt réchauffé d'automne, alors que la rosée matinale se fait ressentir dans les paysages naturels, dans une chambre plus ou moins grande s'éveille une créature, réveillée par les premiers rayons de soleil traversant la grande vitre faisant face à l'est. Ouvrant un œil, on remarquait les iris bleues-violacées virant quelques fois au gris entourant de profondes pupilles noires et vaguement plus rétractées que la normale, semblables à celle d'un chat pour pouvoir mieux supporter la lumière que les humains. On remarquait aussi son nez, légèrement retroussé et aussi fin que le reste de ses traits faciaux.

On pouvait également s'arrêter sur sa bouche couleur saumon et virant souvent dans des couleurs plus carmines, contrastant avec ce teint pâle et blanchâtre continuel que gardait cette doll. Aussi, pouvait-on remarquer sur la moitié gauche de son visage un tatouage : Une étoile sur le front partant sur la pointe basse en un long trait traversant son œil et continuant alors qu'une ligne traversant verticalement coupe ce dernier ; il finit finalement près de son menton et tout ça dans une couleur rouge-violacée. La forme de son visage portait une allure fine et légèrement pointue grâce à son menton.

La pâleur de sa figure se retrouvait quelque fois rougie au niveau de ses joues grâce aux compliments qu'on pouvait lui faire ou lorsque monsieur l'emplumé se voyait gêné. Visage recouvert par de nombreuses mèches rebelles d'une sublime couleur blanche, on pouvait donc voir l'épaisse et lisse chevelure opaline de notre jeune homme être en bataille à cause de la nuit qu'il venait de passer dans les bras de Morphée (c'est un dieu, pas son amant, bande de...). Il se releva, baillant pour faire découvrir l'intérieur de sa bouche aux murs ainsi que ses dents impeccablement blanches et légèrement acérées au niveau des canines, donnant un petit air suceur de sang pas si déplaisant que ça.

Il se dirigea en traînant les pieds vers le grand miroir qui reflétait toute sa personne et se regarda, grattant son cou en regardant le collier canin qu'il portait à longueur de temps et la pierre qui était incrusté dessus qui prenaient des tintes qu'il trouvait jolies. Légèrement recouvert par ses cheveux, ceux-ci atteignant facilement ses épaules, il se les recoiffa à la main pour ensuite se peigner et les attacher, laissant le loisir à ses oreilles légèrement effilées d'être visibles.

S'observant, l'adolescent passa son regard le long de ses bras, dont on pouvait admirer la musculature quand même assez bien développée (parce qu'il aime les pompes, u mad bro ?). On pouvait facilement remarquer quelques cicatrices dû aux nombreuses punitions qu'il avait reçu et quelques bleus à cause de malencontreuses et récentes chutes ou même parfois quelques bagarres. Secouant ses mains, fines et aux doigts dits de pianiste, il en fit tomber quelques plumes d'une couleur acier et vaguement blanches ; ce qui le fit sourire.

Il continua de se détailler, fixant son torse dénudé et le fin tracé de ses abdominaux, n'étant pas aussi développé qu'un grand sportif, mais tout de même assez visible pour en laisser fantasmer quelques un(e)s ! Cependant, le jeune homme gardait quand même une certaine finesse ; après tout ressembler à un bodybuildeur n'étant pas réellement son rêve le plus fou il se passerait bien de trop sculpter son corps. Je passerais le détail de la taille du monstre qui se cachait sous son sublime caleçon rouge et passerait pour vous informer de la longueur plus que respectable de ses jambes (ce qui lui donne une certaine rapidité, utile quoi.).

Pour repasser derrière, on remarquera (ses fesses entre autre, mais on s'en passera, si vous voulez voir comment elles sont vous avez qu'à l'inviter dans votre lit.) son dos, recouvert lui aussi de cicatrices nombreuses et des traces rouges laissé par son maître. Pour faire des commentaires sur ses épaules, que je n'avais pas cité, on pourra les qualifier d'arrondies sans l'être trop, plutôt carré de par sa nature masculine.

En tout, on pourra observer une taille approximant le mètre soixante-cinq, peut-être même légèrement plus pour un poids de cinquante-sept kilogramme, lui donnant donc le loisir d'avoir un corps svelte et assez grand dont il peut tirer avantage lors de ses divers combats ou dans d'autres situations plus intimes (je parle d'attraper le savon sur l'étagère de douche, bande de...!). Le jeune homme continuait de s'observer en réfléchissant ; il appliqua quelques crèmes sur son visage histoire d'avoir une peau un minimum soignée avant de filer ouvrir son armoire.

On pouvait y voir là de nombreuses chemises, dans les tons pastels et clairs et de nombreux vêtements noirs ou gris ; quelques cravates et autres accessoires. Très peu de vêtements colorés faisaient honneur de leur présence car la doll tenait à rester plus ou moins discret, et c'était quand même compréhensif vu l'éducation stricte qu'il a reçu de son maître. Cependant il arrive que ce dernier s'habille dans de plus fantaisistes accoutrements, ce qui laisse le loisir aux gens de se retourner sur son passage. Il s'habilla donc.

Finissant cela, il continua de se préparer, faire son sac, y fourrer deux à trois paquets de donuts (oui parce que c'est un morfale, aussi.) et s'empresser de tout finaliser pour partir en cours de bonne heure, pour une fois qu'il n'allait pas être en retard, une première ! (parce que la ponctualité aussi...) Il s'apprêtait à ouvrir la porte quand tout à coup son regard se posa sur une petite affiche. Et son visage se décomposa, lentement, à la manière d'une personne apprenant un décès. Il resta figé un moment en fixant la petite affichette, la mine déconfite et désespérée. Un long moment passa dans un silence macabre, des envies de meurtre lui prenant soudain ; se jurant de tuer toute personne qui pourrait donc le croiser aujourd'hui. C'est alors qu'un hurlement de rage se fit entendre, laissant le loisir à la petite affichette qui n'était autre son calendrier se faire déchirer.

Et oui, Dexter. Aujourd'hui ; on est samedi.




.. Caractère
« Internally »

A l'intérieur de ce crâne se dissimulait beaucoup de choses. Beaucoup de choses qui tournaient dans un ouragan infernale et tonitruant. Presque harcelant, cet enfant semble fou. Mais pas d'une folie irraisonnée, non. Il semble savoir qu'il est atteint de folie. Ce serait donc comme un aliéné lucide ? Peut-être. Cette personne est atteinte à très faible degré de troubles schizo-affectif et semble un peu dérangé sur les bords mais débordant d'intelligence et de créativité. Il m'a déjà confié ne pas avoir ressenti de douleur à voir le cadavre de son père et ne pas être atteint par sa mort et qu'au contraire ; à l'intérieur, une voix lui disait de ne pas pleurer car ce n'était pas grave.

De toutes les couleurs, sa préférée semble être le rouge, lui ayant demandé pourquoi, il m'a simplement répondu : « Parce que c'est en même temps une couleur de vie et de mort...C'est fascinant. » ; Il emploi beaucoup ce terme de fascination et ceci pour un grand nombres de choses. Mais ce qui est le plus intéressant dans la vie d'après lui est la musique et le chant ; j'ai remarqué également qu'il avait un talent pour ces deux arts. Il semble épanouit et très gentil mais cachant une grande souffrance intérieure. D'ailleurs, on peut facilement remarquer qu'il change de comportement souvent, il est donc très lunatique et cela pourrait se révéler dangereux.

Aussi m'a-t-il fait part de goûts futiles comme le fait qu'il adorait les souris. Pourquoi les souris ? Je n'ai jamais bien compris. Ensuite m'a-t-il fait part d'un goût prononcé pour les ancolies (fleurs) et la fluorine (pierre) ; ce qui m'a le plus étonnée c'est que tout deux ont une signification bien particulière mais il ne doit sûrement pas la connaître. Il semble toujours garder une fluorine arc-en-ciel accrochée à son collier d'animal, comme pour se rassurer. Dexter semble être une personne au fondement fragile et à la personnalité indécise, peut-être causé par sa maladie.

Des tics nerveux sont facilement remarquables et pendant que nous parlions, en parlant il ne cessait se gratter le poignet ou de toucher son tour de cou surtout quand il mentionnait son père ; qu'il aimait en réalité sans le dire d'après ses tremblements incessants lorsqu'il mentionnait ses souvenirs. Ses discours étaient quelque peu flous et semblaient dissimuler quelques pensées inavoués mais je faisais semblant de ne pas voir son anxiété quand il se forçait à tout me raconter. Cela n'aurait fait que l'inquiéter davantage si je lui avais fait remarqué.

Quelques temps après j'ai conclu que Dexter était atteint de kleptomanie, plusieurs fois pendant notre rendez-vous il avait essayé de voler des petites choses, et je lui faisais doucement reposer pour ne pas le brusquer et il s'excusait en ajoutant qu'il ne s'en était pas rendu compte. Il semble avoir vécu pas mal de choses assez traumatisantes mais à l'extérieur tout laisse penser que cet enfant est parfaitement normal et c'est assez inquiétant. J'ai remarqué qu'il cachait ses larmes en baissant la tête alors qu'il me racontait un passage plutôt houleux de sa vie. Il aurait comme honte de pleurer ?

Je l'ai laissé sortir après une heure et je l'ai accompagné pendant un moment pour voir son comportement, il semble beaucoup attiré par les damoiselles et autant par les hommes mais passe la plupart de son temps à fixer tout le monde avec un regard persistant presque dérangeant mais au final quand il parle il possède un ton très doux et rassurant et arbore un sourire plus que charmant. Devant son maître il reste très formel et obéissant. Dans la vie de tout les jours, cet enfant semble mal s'intégrer parmi les autres et reste souvent seul mais c'est assez rare qu'il refuse que les gens restent avec lui.

Aussi, j'ai pu remarquer que ses notes se maintenaient dans une moyenne mieux que respectable et qu'il travaillait beaucoup, et quand on l'interroge sur ça, sa réponse est toujours la même : « C'est pour mon maître » ; ce qui semblait étrange c'est que tout le temps il répondait ce genre de chose, comme si ça vie ne se résumait qu'à obéir à cet homme. Je trouvais cela grandement triste de le voir à chaque fois réagir ainsi, si un jour il est libre, comment vivra-t-il ? Je n'ai pas osé lui poser la question mais je suis persuadée qu'il ne pourra jamais répondre. Il semble porter de l'importance à son pouvoir, la création de plumes en acier, pouvoir qu'il juge de « poétique, comme une douce mélodie ».

Quand j'étais avec lui la dernière fois, j'ai remarqué qu'il était assez franc avec les personnes mais aussi très maladroit, ce qui conduisait à des situations quelque peu gênantes il fallait l'avouer. Lors de ses maladresses, Dexter prend toujours la fuite par une probable peur de se faire punir, il m'a confié qu'il avait souvent l'impression d'être observé par son maître et là encore il est vraisemblable que ce soit dû à sa maladie. Personne ne lui a dit qu'il était malade car son comportement s'adapte à la manière d'un caméléon à la société.

Pour faire un résumé, je dirais que c'est une doll assez unique en son genre, maladroite et solitaire par moments ; ses goûts dérivant un peu dans un genre macabre se rattrape avec un comportement exemplaire pour faire plaisir à son propriétaire. Il ne comprend pas toujours ce qu'on lui dit mais avec un peu de patience c'est très facile de faire rentrer les choses dans son crâne ; cependant il déteste qu'on le brusque et peut devenir assez violent (c'est aussi une chose que j'ai remarqué chez lui...) mais s'excuse toujours après coup, peut-être regrette-t-il d'être comme ça ? Pour sa maladie, il sera utile de le mettre sous un traitement adapté. Je pense que ce n'est pas un cas désespéré, c'est en réalité une personne douce et agréable si on lui laisse sa chance.

Témoignage d'une éducatrice en charge de Dexter pour trois mois.




Histoire
« I'm just an angel destroyed »

Naissance : Joyeux événement ; macabre accident.

C'était le vingt janvier. Je ne m'en souviens pas, mais on me l'a seulement raconté. L'hiver était glacial, et surtout la neige se rependait à foison sur ce monde qu'était le notre ; le monde des dolls. On m'eut raconté que j'étais né au petit matin alors que le soleil montrait déjà les premiers rayons de l'aube, que la froideur matinale en faisait frissonner plus d'un et que moi, je m'éveillai pour la première fois dans de grands cris, dans de grands pleurs. Ma mère, elle avait succombé à ma naissance d'une hémorragie ; et on me raconta tout en détail...

Parce que oui, le corps faible de ma mère m'avait donné naissance avec difficulté et on ne put rien pour elle, lorsque j'étais né, j'avais pris la vie de ma mère au même titre qu'un meurtrier prendrait la vie d'un innocent. Mais étrangement, ma mère ne me manquait pas ; je ne l'avais jamais connu et comme tout le monde le sait, on ne peut pas regretter ce que l'ont a jamais vécu. Donc l'amour maternel ne m'intéressait pas, pas plus qu'un chat manquerait à une souris.

Mon nom ? Et bien mon nom, c'est Dexter. Au départ, je devais me nommer Adrien comme le voulait ma mère (Ce qui était beaucoup moins classe, il fallait l'admettre), cependant ; ma naissance fit pencher la balance d'un côté plus obscur et nettement moins amusant. Mon nom venait du vieil anglais : « Dexter, celui qui teint. » Et mon père décida, en ce mois d'hiver, de me nommer ainsi pour une seule raison, raison bien macabre qui ne me gênait en aucun cas, bien sûr. C'était tout simplement parce que, à ma naissance...

Je suis celui qui teinta les draps d'une touche sanglante.
Confession n°1, par Dexter.

4 ans : Naissance d'une passion.

Je me le rappelle encore, ce doux son quand je tapais sur les touches, ce mélodieux appel qui caressait mes tympans au rythme que je donnais à mes pressions exercées. Dans mon cœur vibrait une intense curiosité, éveillant mes sens et animant mes pensées de telle façon à ce que je puisse sentir dans tout mon corps chaque notes qui me faisaient ressentir d'intenses frissons. Alors je m'assis, faisant glisser à la manière d'un chat maladroit mes doigts sur le clavier noir et blanc et entendu en sortir une série allant de l'aiguë au grave. C'était presque mon seul souvenir, cette année là.

Je réfléchissais et vint avec prudence, par peur de casser ce bel objet, commencer à enchaîner quelques successions de notes toutes plus belles les unes que les autres. Essayant de produire un effet ressemblant à quelque chose, j'expérimentais ; tranquillement, alors que je ne remarquais pas la présence amusée de mon paternel à mes arrières. Et alors que j'allais ré-appuyer sur l'une des touches, j'entendis sa voix m’interroger avec un fin sourire qui produit un long sursaut dans mon corps : « Tu veux apprendre à en faire ? » Etrangement, cette question me parut tout simplement être la meilleure du monde, et je hochai bêtement la tête en souriant, content de cette proposition.

C'est ainsi que cette passion naquit, et alors que mon père commençait à m'apprendre les bases musicales, j'écoutais en bon élève attentif, répétant chaque mouvements, chaque paroles. Mon père était à cet instant la personne que j'admirais le plus au monde, et chacun de ses gestes me rendait toujours plus émerveillé ; c'était peut-être l'un des seuls moments exceptionnels que l'ont avait partagé depuis le début et cela restait gravé dans ma mémoire...Un jour, je deviendrais pianiste.

Confession n°2, par Dexter.

6 ans : Découverte funèbre et fascination morbide.

Comme c'était douloureux, de voir ce corps en suspend, la gorge attaché ; les yeux rouges et ce visage pâle, inerte, dénué de vie. Mort. Je regardais, vidé de la moindre émotion ce cadavre balançant de droite à gauche simplement suspendu par la corde accroché au lustre du salon. Je ne faisais rien, j'épiais avec insistance d'un intérêt presque anormale mon père qui s'était pendu. Je n'en savais pas la raison, mais cette dépouille qui ne s'arrêtait pas de bouger me fascinait, me faisait battre le cœur à une vitesse exagérée.

Je restai là pendant une bonne demi-heure jusqu'à ce qu'une servante arrive et échappe un cri de terreur à la vue de cette personne qui m'avait abandonné en se donnant la mort. Pas une larme ne coulait de mes yeux, je restais juste là la bouche légèrement ouverte ; je n'étais qu'un voyeur silencieux et rongé par la curiosité de cette acte. Cependant, une once de remords subsistait après, lorsque l'ont m'emmena de force hors de chez moi. Hors de mon domicile pour me jeter dans un endroit inconnu.

A ce moment là, je ne comprenais pas ce qui m'arrivait, j'étais juste en train de pleurer de désespoir ; pourquoi on m'avait emmené loin de chez moi ? Je ne savais pas. Je pleurais bêtement comme un animal triste, mon père ne me manquait pas mais je refusais de rester dans un endroit inconnu avec des personnes que je ne connaissais pas. Alors je restais dans mon coin, à broyer du noir, emmené dans une chambre à l'allure triste. Pouvais-je dire à quelqu'un les idées qui filaient dans mon crâne ? Je me sentais seul, livré à moi même dans un monde hostile. Et je pensais...Je pensais à ce corps suspendu.

Confession n°3, par Dexter.

7 ans : La venue d'un individu rempli de mystères...

Je voyais cet homme, grand, le visage terni par la dureté et égayé par un sourire empli d'un certain sadisme effrayant. Sa main tendue vers moi, il me regardait avec assurance ; c'était un humain, cette race qui nous dominaient depuis quelque temps et dont j'avais brièvement entendu parlé. Il me proposa un contrat, que j'acceptais à condition de pouvoir me livrer au chant et au piano. Peut-être est-ce ma naïveté qui m'avait fait accepté, parce qu'au foyer, je ne pouvais jouer que très rarement du piano, et chanter était l'un de mes passe-temps devenus primaires.

Il hocha la tête, notre contrat sera donc basé sur cela, sur cette seule condition d'enfant crédule à la manière d'un âne suivant la carotte tendue devant son nez. Et il m'emmena, ses conditions à lui étaient vaguement moins amusantes. Je devais bien me tenir, obéir à ses ordres sans résister et ne pas me plaindre si je ressentais de la douleur. Mais la règle principale était bien sûr de l'appeler « Maître », sans quoi je serais puni, ce qui me faisait, je l'avouais, moyennement envie. Alors je me mis à obéir une fois arrivé, sans quelconque résistance.

A mon arrivée, je fut directement menée à une salle, et pour la première fois je ressenti de la douleur, une douleur qui me fit pleurer. On me tatoua sur le visage une grande marque, sûrement pour marquer mon appartenance éternel ; je ne me plaignais pas, me contentant de respirer plus fort pour faire passer cette effroyable douleur qui parcourait mon visage, traversant mon front, mon œil, ma joue et finissant par mourir près de mon menton. C'était devenu une évidence, à présent, j'appartenais réellement à cet homme. Et il me souriait...Et moi, j'angoissais.

Confession n°4, par Dexter.

9 ans : La danse de plumes à l'allure angélique.

J'étais dans cette grande pièce, toujours avec mon maître. Lui m'observait, moi je me regardais dans un gigantesque miroir ; il n'attendait qu'une seule et unique chose : Que je développe mes pouvoirs. Malgré le fait que j'étais persuadé ne pas en avoir, depuis plusieurs jours j'étais enfermé sans rien mangé, celui-ci attendant que mes dons s'éveillent. Je ne pouvais pas m'enfuir car mon pied était enchaîné au mur et mon cou emprisonné dans un collier pour animal alors que dans ma nuque était inoculé une puce électronique pour me localiser.

Alors j'essayais, en vain, je n'y arrivais pas ; et chaque heure je me prenais quelques coups d'encouragement histoire de me rappeler quel était mon objectif à ce jour. Et les jours passèrent, furent si longs que je commençais à agoniser sous la soif, la faim et les blessures. Je n'en pouvais réellement plus, et je regardais mon visage dans le miroir, et alors que je pleurais ; allongé et ne pouvant plus me relever, une voix douce et mélodieuse parvint à mon oreille, comme une illumination que j'écoutais, du sang coulant de mon corps et de mon visage.

Je maintenu une main en l'air, la fixant en déglutissant difficilement, ramenant l'autre face à cette dernière pour commencer à faire mouver mon poignet en traçant des cercles sous le regard intrigué de mon maître. Des plumes commençaient à apparaître, lentement ; d'une lenteur débutante. Je continuais en regardant ces plumes blanchâtres virant dans un gris clair ressemblant à de l'acier se former par dizaines. Et avant que je m'évanouisse, je fit un violent mouvement. Un mouvement qui se dirigea vers le miroir que je fis se briser. J'avais enfin atteint l'objectif de mon maître : J'avais développé mes pouvoirs.

Confession n°5, par Dexter.

11 ans : Funeste obligation d'un plaisir dissimulé.

Avez-vous déjà ressenti cette sensation ? La curiosité étrange et saisissante de voir quelqu'un souffrir, pleurer, s'affoler ? C'est ce qui m'arrivait à ce moment même. L'une des dolls de mon maître avait tenté de s'enfuir, et pour donner exemple aux autres, il m'avait demandé de la châtier, ce que j'entrepris en silence, obéissant sans faire d'histoire pour ne pas être privé de piano. Plus le temps passait et plus la mort me poursuivait, et pour une fois ; ce serait moi qui la pourchasserait. Alors je bougeai ma main lentement, et j'obtempérai.

Du sang coula le long de mes bras, et j'observais, des gouttes tombant sur mon visage ; avec un demi-sourire qui plaisait presque à cet humain que je servais. Et je regardais avec attention la lueur de terreur qu'avais cette demoiselle au fond des yeux. Je la fixais, levant doucement les mains en entendant un simple : « Achève-la ». Elle pleurait, et ces plaintes qui sortaient d'entre ses lèvres m’encourageaient à obéir. Je reproduisais donc le mouvement que j'avais fait la première fois que j'avais découvert mes pouvoirs.

Soudainement, une giclée sanguine me parvint une nouvelle fois, regardant la vie au fond des pupilles de cette damoiselle s'éteindre à une lenteur significative : Elle était morte de manière sanglante, c'est ainsi que je respectais le nom qui m'avait été octroyé. J'avais une certaine honte à le faire, une humilité que je ne comprenais pas moi-même. Je ressentais une drôle de sensation à le faire, mais finalement ce n'était pas aussi déplaisant que ça en avait l'air...Cette personne ne m'avait rien fait, mais je l'avais tué. Etais-je un monstre ? Je ne le savais pas. Je n'avais fait qu'obéir aux ordres, après tout, alors était-ce de ma faute ?

Confession n°6, par Dexter.

14 ans : Se faire prendre la main dans le sac.

Ce jour-là, je me souviens parfaitement de ce que j'avais subit. Une vingtaine de coups de fouets pour avoir dérobé sans m'en rendre compte la bague très coûteuse de mon maître. Cependant, je me rappelle avoir entendu une voix m'obliger à le faire, envahissant mes pensées et me le dire, alors que je résistais. J'avais instinctivement obéit et sans vraiment réfléchir. Depuis quelques temps, les autres poupées remarquaient que je ne leur parlaient plus ; que je me renfermais lentement et que mes pensées devenaient étranges.

Bizarrement, je ne pensais pas à ce que mon maître soit si violent, lui qui m'avait apprit à voler, tuer et mentir, voilà que quand je fais ce qui lui plaît il me punit. Je réfléchissais, dans mon coin, à l'écart ; des envies sanglantes me prenaient et cela tournait de plus en plus dans mon crâne et cette même voix revenait pour me le dire, pour m'obliger à le faire, c'en devenait insupportable. Comme je ne pouvais pas leur faire de mal, je pris la première chose qui me passait sous la main ; la première chose vivante. Un souris.

Je la regardais, tranquillement, ses babines bougeaient un peu et elle se débattait en me griffant légèrement ; j'esquissai un vague sourire et la suspendit par la queue. Je l'entendais couiner, sûrement de douleur, et je créa quelques plumes avant de commencer à lui faire du mal. Je sectionnai d'abord ses pattes, puis sa queue pour qu'elle se tienne tranquille. Elle gisait en couinant ridiculement, c'en devenait presque amusant en réalité. Je la torturais un moment avant de me décider, réfléchissant, je n'avais plus vraiment d'idées. Gigotant dans des mouvements saccadés, elle agonisait lentement. Et c'est à ce moment là...Que je l'achevai.

Confession n°7, par Dexter.

16 ans : Première année de scolarité.

Pour la première fois, je me retrouvais devant les portes d'un établissement scolaire. La main de mon maître sur ma tête, je pouvais lire sur le grand panneau : « Académie Furawa ». A moitié collé à lui, tête baissée, il me mena à l'accueil pour m'inscrire et je restais silencieux. Pour la première fois de ma vie je ne voulais pas qu'il me laisse. Je savais que chaque soir je serais envoyé dans le monde des dolls pour dormir, cependant ; le fait qu'il ne soit plus là me perturbe. Mais il ne voulait pas d'une doll mal élevé, disait-il.

Alors je me résignais, cela ne pouvait pas être si terrible de suivre des cours, j'observais les alentours, j'arrivais au mois d'automne, là où les arbres commençaient à délaisser leur feuillage d'été pour colorer le sol de jolies couleurs orangées et brunes. Et je regardais, muet comme une carpe le paysage à demi-urbain de cette académie dans lequel mon maître allait me laisser. Cela semblait beau, il me semblait même que l'ont pouvait manger trois fois par jours au lieu d'une fois tout les deux jours.

Mon regard s'arrêta très régulièrement sur la poitrine de quelques demoiselles, laissant un vague rougissement saisir mes joues ; elles, me dévisageaient en apercevant le collier animal que je portais au cou ainsi que le tatouage qui traversait ma figure mais elles me souriaient ensuite. Cela semblait être un endroit plutôt accueillant alors pourquoi pas après tout. Mon propriétaire signa tout les papiers les plus importants et je le raccompagna à la sortie. Nous échangions des œillades et des au revoir. Dans ma tête résonnait maintenant cette phrase, étrangement, sous des mélodies de piano continuels :

Tu seras Dexter, celui qui teindra l'univers d'une touche sanglante.
Dernière confession, par Dexter.





Et toi, alors ?


♦ Pseudo/Surnom : Kenny ; Hoshiyo !
♦ Âge : 14 ans
♦ D'où connais-tu le forum ? : Aka-chan ♥
♦ Un avis sur le fow ? : Super !
♦ Code du règlement : Mangé ♥


© Akane sur Epicode




« Dance for me ; I'm singing for you »
Natwix, my master ♥ :
 

I speak with #B22222...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junsuke Cross

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 29/07/2013
Age : 22
Localisation : Secret ~ Pense à vérifier derrière toi, quand même.

Mwa j'suis
Maître/Dolls de : Natu
Arme: Pistolet
Pouvoir: Elemental (air)

MessageSujet: Re: Dexter ; l'histoire d'un mélomane ensanglanté...   Dim 11 Aoû - 1:41

Mon Dex d'amûr c'est moi qui réponds en premier ♥

Mais pour dire quoi ? Je sais pas. Bienvenue ? Non parce que ta fiche elle envoie du pâté et j'te l'ai déjà dit, donc voilà ... ♥

Edit : Hey, suis-je bête (oui je sais que je le suis voggle D: ), je te piques d’ores et déjà ton code !





« L'enfance ne se vit pas dans l'action mais dans quelque chose de plus subtil, qu'on appelle l'innocence à défaut de pouvoir la mieux nommer. »

Merci Natu, moi aussi j'te déteste ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-kimaho.forumactif.org/
Alice Akai

avatar

Messages : 161
Date d'inscription : 09/08/2013
Age : 18
Localisation : Dans une marre de sang.

Mwa j'suis
Maître/Dolls de :
Arme: Chakram
Pouvoir: Le temps.

MessageSujet: Re: Dexter ; l'histoire d'un mélomane ensanglanté...   Dim 11 Aoû - 8:30

Mandieux j'ai eu le courage de tout lire °°

J'aime beaucoup ta fiche :3 Surtout ton personnage qui aime faire souffrir les gens 8)

Apparemment tu t'es décidés a la faire cette fiche e.e Et t'as pris un personnage qui fais pas féminin au moins !


The life is a game ~ The death is a master !

Alice Akai ~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dexter

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 05/08/2013
Age : 19
Localisation : Au plafond, bitch.

Mwa j'suis
Maître/Dolls de : Natu
Arme: Katana.
Pouvoir: Plumes d'acier.

MessageSujet: Re: Dexter ; l'histoire d'un mélomane ensanglanté...   Dim 11 Aoû - 8:48

Jun : Nyuh, gros merci amûr ! I luv u ♥

Alice :...SHUT YOUR F-*S'est délicatement prit un coup de pied dans la tronche de la part de son personnage.

- Merci, moi aussi je m'aime bien, c'est vrai qu'elle a mit longtemps a faire ma fiche °° *Part alors découper en toute finesse sa joueuse avant qu'elle reprenne conscience*




« Dance for me ; I'm singing for you »
Natwix, my master ♥ :
 

I speak with #B22222...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Akai

avatar

Messages : 161
Date d'inscription : 09/08/2013
Age : 18
Localisation : Dans une marre de sang.

Mwa j'suis
Maître/Dolls de :
Arme: Chakram
Pouvoir: Le temps.

MessageSujet: Re: Dexter ; l'histoire d'un mélomane ensanglanté...   Dim 11 Aoû - 8:52

J'imagine x') j'aurais pas le courage d'écrire autant °° :surtout que je serais pas quoi dire:

Je need un RP ._. :oui je need des RP's avec tout le monde °° mais c'est cool les gens qui aime faire souffrir °°:


The life is a game ~ The death is a master !

Alice Akai ~



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dexter

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 05/08/2013
Age : 19
Localisation : Au plafond, bitch.

Mwa j'suis
Maître/Dolls de : Natu
Arme: Katana.
Pouvoir: Plumes d'acier.

MessageSujet: Re: Dexter ; l'histoire d'un mélomane ensanglanté...   Dim 11 Aoû - 8:56

(Non, mais en réalité, merci, je te remercie c'est gentil de ta part. J'aime bien qu'on me complimente, uhuhuh. Et j'ai mis longtemps à faire ma fiche parce que j'ai mis longtemps à établir la planche des évènements, le physique et tout et tout ce qui m'a fait recommencé à peu près deux trois fois mon histoire. Enfin j'y suis arrivé ! Mais au passage, fuck u ; Allen on dirait pas une fille MAIS il a les cheveux plus ou moins long - Ce qui est quand même un facteur qui fait moins..."brute de la mort" que les cheveux courts, je trouve. Muahahahahahah. *Oui, les 3/4 de mes personnages ont les cheveux longs parce que j'aime ça, problem ?)

Puis c'est facile d'écrire beaucoup - Suffit de faire des phrases à rallonge complètement tordues, ça marche bien ! (Sisi, j't'assure.) Ensuite, c'est okay pour le rp dès que je serais validé ! (Par contre fait gaffe, en rp aussi j'écris beaucoup...Enfin si tu veux je ferais moins, c'est pas un souci ^^) *Mais j'pense qu'on devrait arrêter de discuter sur ma fiche, ahah ; déjà que j'aime pas voir ça quand je suis admin alors si j'commence à la faire...%D*




« Dance for me ; I'm singing for you »
Natwix, my master ♥ :
 

I speak with #B22222...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mika Kayama
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 30/07/2013
Age : 19
Localisation : Derrière toi, honey. ♥

Mwa j'suis
Maître/Dolls de : Chii Tomoko
Arme: Épée
Pouvoir: Illusions

MessageSujet: Re: Dexter ; l'histoire d'un mélomane ensanglanté...   Dim 11 Aoû - 10:43

LET ME LOVE YOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU





*Se prend une brique inter-sidérale accompagner d'un bus sur son lit de train.*

Hahem. J'veux dire, waw. Juste Waw. C'est le mec le plus ultra-cla-... *se prend une tarte de Mika*
Je.. Ouai. J'aime beaucoup ton style d'écriture, et tout et tout. Dexter, c'est la classe et la folie incarnée, j'aime. Alors, bienvenue et sois vite valider, j'veux aussi un Rp avec toi. **




Merci a Mia pour ce kit. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dexter

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 05/08/2013
Age : 19
Localisation : Au plafond, bitch.

Mwa j'suis
Maître/Dolls de : Natu
Arme: Katana.
Pouvoir: Plumes d'acier.

MessageSujet: Re: Dexter ; l'histoire d'un mélomane ensanglanté...   Dim 11 Aoû - 11:09

Oh mon dieu Mika j'ai éclaté de rire ! D'accord, je te laisse m'aimer. Uhuh. ♥ En tout cas merci ! Ca me fait super plaisir encore une fois ! Alors un gros merci à toi ♥




« Dance for me ; I'm singing for you »
Natwix, my master ♥ :
 

I speak with #B22222...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natu

avatar

Messages : 375
Date d'inscription : 25/07/2013
Age : 19
Localisation : Dans ma cave. ♥

Mwa j'suis
Maître/Dolls de : Mia, Jun, Dexter, Amaya♥
Arme: Dolls uniquement.
Pouvoir: Dolls uniquement.

MessageSujet: Re: Dexter ; l'histoire d'un mélomane ensanglanté...   Dim 11 Aoû - 11:37

JOR
JOOOOOR
JOOOOOOOOOOOOOOOOOR
ALLEZ VOUS FAIRE PENDRE CANNARDS XD

Je devais être le premier à commenter bon sang e é
Même pas réussi à valider ton code 8D
'Fin donc, maintenant, je peux officiellement te souhaiter la bienvenue petit Rebelle.
Et purée ce maître...Il va mourir ;w;
Et pour conclure, bah, super fiche quoi XD T'as choisis Allen en plus *bave*
Non c'est pas ce que vous croyez!

Oula, tout le monde demande des RP de nos jours e é Nous on en parlerons en privé hein Dex'-chan♥ ? /SBAAAAFF/

Allez See you, et encore bienvenue Atta 8'D


I'm GOD. Remember it, Invité

Gray is pretty cool #999999

Mes n'amours~ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inutile-sama.forumactif.org
Dexter

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 05/08/2013
Age : 19
Localisation : Au plafond, bitch.

Mwa j'suis
Maître/Dolls de : Natu
Arme: Katana.
Pouvoir: Plumes d'acier.

MessageSujet: Re: Dexter ; l'histoire d'un mélomane ensanglanté...   Dim 11 Aoû - 11:44

Ahah, merci Natwix ♥ J'suis touchée ! (Par Jun, entre autre...*VLAAAAAAN*) Et oui, si tu veux mi amor ~




« Dance for me ; I'm singing for you »
Natwix, my master ♥ :
 

I speak with #B22222...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mika Kayama
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 30/07/2013
Age : 19
Localisation : Derrière toi, honey. ♥

Mwa j'suis
Maître/Dolls de : Chii Tomoko
Arme: Épée
Pouvoir: Illusions

MessageSujet: Re: Dexter ; l'histoire d'un mélomane ensanglanté...   Dim 11 Aoû - 11:56

'Arme' :


Une arme classe, pour un perso' classe. Si c'est pas parfait, ça?




Merci a Mia pour ce kit. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junsuke Cross

avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 29/07/2013
Age : 22
Localisation : Secret ~ Pense à vérifier derrière toi, quand même.

Mwa j'suis
Maître/Dolls de : Natu
Arme: Pistolet
Pouvoir: Elemental (air)

MessageSujet: Re: Dexter ; l'histoire d'un mélomane ensanglanté...   Dim 11 Aoû - 21:35

Dexter a écrit:
Ahah, merci Natwix ♥ J'suis touchée ! (Par Jun, entre autre...*VLAAAAAAN*) Et oui, si tu veux mi amor ~
Jétrori. *sort*





« L'enfance ne se vit pas dans l'action mais dans quelque chose de plus subtil, qu'on appelle l'innocence à défaut de pouvoir la mieux nommer. »

Merci Natu, moi aussi j'te déteste ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-kimaho.forumactif.org/
Pnj

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Re: Dexter ; l'histoire d'un mélomane ensanglanté...   Lun 12 Aoû - 0:04

Ah ah ça s'éclate sur les présa' l'gens maintenant ? **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://furawa.forumactif.org
Natu

avatar

Messages : 375
Date d'inscription : 25/07/2013
Age : 19
Localisation : Dans ma cave. ♥

Mwa j'suis
Maître/Dolls de : Mia, Jun, Dexter, Amaya♥
Arme: Dolls uniquement.
Pouvoir: Dolls uniquement.

MessageSujet: Re: Dexter ; l'histoire d'un mélomane ensanglanté...   Lun 12 Aoû - 0:15

Oh non le pnj.

Euh ouais, ils sont immatures, c'est normal avec eux e é Moi je dis, punition divine. /SBAFF/
Ouais bon j'arrête mais vu que ça n'a pas été dit -Je pense-

Tu es officiellement validé Dex'. =w= Va tuer ton maître maintenant.
Fin' Bref, oublie pas de recenser ton avatar, -on doit faire régner l'ordre T T-
Et puis bon RP. °°


I'm GOD. Remember it, Invité

Gray is pretty cool #999999

Mes n'amours~ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inutile-sama.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dexter ; l'histoire d'un mélomane ensanglanté...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dexter ; l'histoire d'un mélomane ensanglanté...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Furawa :: 

Parce qu'on lit bien C:
 :: 
S'présenter
 :: 
Présa's validées, wesh !
-
Sauter vers: