Une académie bizarre où tout peut arriver, même l'impossible !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Réduction sur la bonne humeur ! × Pv. Kazuya Endô

Aller en bas 
AuteurMessage
Elena Carter

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 22/08/2013
Age : 30
Localisation : Euh ... Franchement, aucune idée.

Mwa j'suis
Maître/Dolls de : Kazuya Endô
Arme: Épée.
Pouvoir: Inconnu

MessageSujet: Réduction sur la bonne humeur ! × Pv. Kazuya Endô   Sam 24 Aoû - 22:25







Kazuya Endô × Elena Carter







Mal à l'aise, c'était le moins qu'on puisse dire de la jeune femme. Elle se sentait tout sauf bien, dans ces magasins d'"humains". Bien qu'Elena apprécie énormément leur style vestimentaire, les vendeurs avaient souvent le don de la gêner au possible. Ils l'observaient toujours, attendant qu'elle ait repéré quelque chose qui lui plaisait, pour ensuite lui refourguer tout un tas de vêtements qui ne lui allaient pas du tout mais dont ils devaient se débarrasser. Néanmoins, elle devait avouer que ce qu'elle portait aujourd'hui lui avait été conseillé par une vendeuse très professionnelle, très honnête. Cette dernière lui avait proposé un petit haut blanc cassé sans manches dont l'arrière était entièrement fait de dentelle. Il dévoilait sans aucune honte la peau de son dos – et un soutient-gorge rose pâle au passage, de manière très élégante, tandis que son décolleté retombait lascivement sur sa poitrine. Son pantalon corail mettait lui aussi assez bien en valeur les formes de ses jambes, longues et fines même pour sa petite taille. Du haut de ses petits talons compensés, elle semblait moins minuscule. Enfin, elle était toujours aussi ridiculement petite à côté de la personne qui l'avait fait venir ici sans qu'elle sache pourquoi. Son maître, ce grand homme à la peau hâlée dont elle se serait bien passée.

Ce maître, bien qu'elle n'apprécie pas plus que ça le pouvoir qu'il avait sur sa personne, était agréable à regarder. Oui, bien trop agréable pour être honnête. Il était bien plus jeune qu'elle, peut-être devait-il avoir vingt ans, maximum, mais elle restait méfiante. Il avait les cheveux rouges, lui aussi, et des yeux d'une teinte si jaune qu'elle aurait juré n'en avoir jamais vu de tels auparavant. Il l'avait rappelée dans son monde sans qu'elle ne le voit venir. À vrai dire, elle ne l'avait pas même pas encore repéré dans le magasin, ce Kazuya. Discrètement, elle cherchait sa tignasse colorée dans les rayons pour homme. La rouquine connaissait cet endroit, elle appréciait même beaucoup leurs vêtements féminins, mais n'eut pas le temps d'y penser plus qu'elle sentit une présence dans son dos.

Vive comme un coup de vent, elle se retourna pour détailler la grande silhouette masculine. Quand on y repensait, Elena ne savait presque rien de lui. Que ce soit son âge exact, ses origines, ou ce qu'il faisait dans la vie, tout cela lui était inconnu. Pourtant, ce fut avec sa douceur légendaire qu'elle lui sourit, espérant que ce moment passé avec lui se déroulerait bien.

« Bonjour, Kazuya. »
Comme on pouvait s'en douter venant d'elle, ses espoirs étaient on ne peut plus honnêtes. Elena voulait avoir une relation amicale avec lui, si possible. Et pas cette tension de maître/doll habituelle. En baissant légèrement les yeux, de peur de le mettre en colère, elle reprit. Il était imbu de sa personne, et très lunatique. Elle savait qu'il pouvait changer radicalement d'humeur si elle disait quelque chose qui lui déplaisait. Pour l'instant, elle n'y avait pas eut droit et espérait que ça durerait.

« Je … Je ne comprends pas pourquoi tu m'as fait venir ici. »
Elle pencha la tête sur le côté et lui lança un regard interrogatif. La manière dont elle avait prononcé cette phrase était presque adorable. Clairement, la Française n'avait pas envie de vexer le jeune homme, et ça se voyait. Les bras croisés, elle restait immobile à le fixer.

« Ne me dit pas que c'est pour te choisir des vêtements, si ? »

(c) fiche par ocean lounge



Elena raconte nawak en #C94577
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazuya Endô

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 16/08/2013

Mwa j'suis
Maître/Dolls de : Emi Gasai ♦ Elena Carter
Arme: Dolls uniquement.
Pouvoir: Dolls Uniquement.

MessageSujet: Re: Réduction sur la bonne humeur ! × Pv. Kazuya Endô   Dim 25 Aoû - 12:17


Réduction sur la bonne humeur



La journée s'annonçait étrange, ça devait bien être la première fois que ça lui faisait ça, qu'il se sentait assez "perturbé" par ses propres actes et qu'il les regrettait un minimum. Il ne savait même pas ce qu'il lui avait prit d’appeler comme ça, cette Doll dont il ne savait strictement rien mis à pas son nom qu'il avait cette fois-ci retenu. Il sonnait bien et aimait étrangement bien ce nom, il venait d'un autre pays et c'était certainement ça qui faisait son charme. Elena Carter...cette jeune femme était différente de Emi en tout point, même si un certain âge semblait séparer les deux Dolls, l'on savait très bien que même au fil du temps, l'une ne pourrait ressembler à l'autre en aucun cas. Emi était timide et réservée, à se demander même si une simple parole ne la ferait pas pleurer alors que Elena elle, semblait beaucoup plus posée et calme. Ce qu'il aimait surtout chez la rouquine était le fait qu'elle ne se laisse pas faire aussi facilement que l'on ne pourrait croire et d'une certaine façon il aimait bien qu'on lui tienne tête un minimum, même si il pourrait parfois lui arriver de s'énervé à cause de ça. Cependant ça n'était encore jamais arrivé, même si parfois il ne pouvait retenir quelques petites phrases piquantes, il ne s'était jamais réellement énervé contre une seule des ses deux Dolls.

Il avait donc appelé la rouquine pour qu'elle vienne le rejoindre dans les magasins, il la savait soucieuse de son apparence et il l'était aussi. Cela leur faisait donc un point commun supplémentaire en plus de leur cheveux à la couleur si peu discrète. La seule différence dans ce premier point commun étant le fait que l'une semblait plus douée que l'autre pour choisir des tenues qui s'accordaient bien avec sa physionomie.  C'était d'ailleurs pour ça qu'elle était là, pour l'aider à choisir. Sa présence était un minimum plus agréable que celles des vendeuses qui sautent sur la moindre occasion pour vous vendre une de ces tenues hors de prix, qui vous vont bien, certes, mais quand l'on regarde l'étiquette on trouve qu'elle nous sied étrangement moins bien. Il arrive même de les voir complimenter vos choix alors qu'elles savent au fond d'elle-même que vous ressemblez à un sac poubelle coloré. Mais aujourd'hui, sa tenue n'était pas si déplaisante que ça à voir, il était vêtu exclusivement de couleurs sombres, le jean étant la seule chose qui n'était pas noire rajoutait un minimum de couleur au tout. Un t-shirt à manche longue noir qui laissait apparaître des bouts de peaux de par les petites "déchirures" qui se trouvaient par ici et par là, un pantalon un peu plus clair mais également déchiré à certains endroits et des bottines en cuir noir. Cette tenue faisait sombre, vraiment sombre, mais au moins, il y avait ses cheveux et ses yeux pour donner un peu plus de vivacité à la chose...

Il déambulait donc dans les rayons, regardant à la fois les vêtements présents et cherchant la jolie rouquine. Parce que oui, il la trouvait jolie, son teint de poupée et ses cheveux rouges faisaient un effet qui était l'exact contraire que celui produit par la peau foncée de Kazuya. Elle semblait fragile au point même d'avoir peur de la toucher, craignant alors qu'on ne la brise en mille-morceaux. Et c'était cet effet "porcelaine" qu'il aimait bien. Ca l'avait d'ailleurs étonné de voir quelqu'un qui portait un teint pâle aussi bien, il faut dire qu'il était habitué au teint étrange de son colocataire et c'est certainement la meilleur référence au monde quand il est question de pâleur assez ...louche.

Il repéra alors une petite tignasse rouge qui gigotait sa tête comme si elle cherchait quelqu'un, c'était sûrement elle. Il se rapprocha alors d'elle et plus il se rapprochait, moins il avait de doute. Il faut dire qu'il n'y avait pas 100 000 personnes qui avaient une telle couleur de cheveux. Arrivant alors par derrière, il se stoppa net et resta un court moment dans son dos avant que celle-ci ne se retourne d'une manière assez vive. Sûrement avait-elle été surprise de sentir une présence dans son dos.

« Bonjour, Kazuya. »


Elle arborait son sourire habituel alors que le jeune homme lui, ne souriait pas d'un poil. Il se demandait même comment elle pouvait se montrer aussi joyeuse alors qu'il ne se montrait pas du tout agréable avec elle.

« Salut...»

Elle baisa alors les yeux, ne voulant certainement pas croiser le regard du jeune homme qui haussa un sourcil à la vue de sa réaction. Elle avait peut-être peur qu'il prenne mal le fait de le regarder dans les yeux. Bah...peu importe, aujourd'hui il était plutôt bien luné, ça n'allait pas être un simple regard tout doux comme ceux dont elle seule avait le secret qui allait l'énerver. Et puis, ils étaient en public, si jamais il voulait réellement s'énervé contre elle, ça serait une fois qu'ils seraient seuls.

« Je … Je ne comprends pas pourquoi tu m'as fait venir ici. »


La façon dont elle prononçait sa phrase était digne de celle d'une enfant innocente, ça ferait presque rire le rouquin. Voir quelqu'un qui était certainement plus vieille que lui se comporter ainsi était assez amusant et inhabituel. Elle reprit alors en croisant les bras et en fixant cette fois-ci le jeune homme.

« Ne me dit pas que c'est pour te choisir des vêtements, si ? »


En plein dans le mille voilà ce que pensait actuellement Kazuya et ça ne lui plaisait pas vraiment de voir qu'elle avait tout de suite compris. Il faut quand même avouer que ça n'était pas très difficile mais ça aurait tout de même plût au rouquin qu'elle ne comprenne pas ou alors qu'elle ne pose pas la question. Ça le gênait d'admettre qu'il avait besoin de quelqu'un pour l'aider à faire ce genre de choses. Non, en fait, ça le gênait tout court d'avoir appelé quelqu'un. Ça devait bien être la première fois en 5 ans qu'il faisait les magasins avec quelqu'un d'autre...

« C'est...pas vraiment ça. Enfin si. Enfin, j'ai juste besoin de conseils...rien de plus»


On le sentait un minimum agacé dans sa voix ça en devenait presque mignon de le voir réagir comme ça. Il regardait ailleurs, montrant bien qu'il avait réellement du mal à admettre la chose et qu'il avait honte de l'avoir dit ouvertement. Comme si il voulait éviter une quelconque réaction, qui n'allait qu’amplifier en faisant ce qu'il faisait, il tourna vers le rayon le plus proche et agrippa un haut au hasard.

« Je connais juste pas le type de vêtements qui m'iraient...»
reprit-il d'une voix plus basse.

Il avait réellement honte de l'admettre, on aurait presque pu croire un gamin qui boudait parce qu'il voulait quelque chose. Mais il savait qu'il aurait eu l'air d'avantage stupide si il avait entièrement refusé d'admettre qu'il avait besoin d'un petit coup de main. Et puis, d'une certaine manière ça lui permettrait peut-être d'en savoir plus sur Elena...


HRP:
 


Elena Carter
La douceur et la gentillesse personnifiée
Kazuya Endô
L’amabilité incarnée
©️ Halloween sur Never-Utopia



[center]
Thanks mon enfoiré d'amour ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Carter

avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 22/08/2013
Age : 30
Localisation : Euh ... Franchement, aucune idée.

Mwa j'suis
Maître/Dolls de : Kazuya Endô
Arme: Épée.
Pouvoir: Inconnu

MessageSujet: Re: Réduction sur la bonne humeur ! × Pv. Kazuya Endô   Mar 27 Aoû - 17:32





Kazuya Endô × Elena Carter




La rouquine avait regardé Kazuya de haut en bas, détaillant presque inconsciemment sa tenue. Ils devaient être là pour ça, après tout.
Effectivement, il était à l'opposé de ce qu'elle aimait sur un homme. Déjà, le noir. C'était la première chose qui lui sautait aux yeux. Un peu, certes. C'est élégant comme couleur, bien plus qu'un rose saturé ou qu'un jaune pétant. Pourtant, il en portait bien trop d'un coup. C'était triste, et cela renforçait encore cet air un peu dur que lui donnait son visage et son teint hâlé. Puis, elle se concentra su les déchirures de son haut. Sur son pantalon, elles n'étaient pas de trop, mais là, on aurait presque put croire qu'il venait de se battre avec un animal en furie. Et puis, ces bottes … Elle n'oserait pas en mettre de telles, ce devait être affreusement inconfortable, et surtout très chaud.
Décidément, elle n'était pas convaincue. Après son inspection qui avait duré une fraction de seconde, elle releva ses yeux vert menthe vers ceux de son "Maître". Tss, jamais elle ne l'appellerait Maître.

« Salut... »
Il était aussi désagréable et enthousiaste qu'à chaque fois qu'elle le voyait. Ce ton, ce dédain qu'il avait l'habitude de prendre lorsqu'il lui parlait la poussait à l'apprécier de moins de moins. Elena avait sérieusement du mal à prendre sur sois pour cette mauvaise humeur constante, mais elle ne le montrerait jamais. Tout en étant certes très joyeuse, elle n'était pas du tout démonstrative.

« C'est...pas vraiment ça. Enfin si. Enfin, j'ai juste besoin de conseils...rien de plus »
C'était bel et bien ce qu'elle craignait. Malgré les airs d'homme qu'il se donnait, Kazuya agissait et réagissait comme un petit garçon. C'était tellement adorable pou qu'elle ne put retenir un petit rire dévoilant toutes ses dents blanches. Elle aurait presque eut envie de lui prendre la main pour le balader dans les rayons comme on l'aurait fait avec un enfant. Cependant, loin d'elle l'envie de d'agacer encore un peu plus le rouquin. Être obligé de demander de l'aide à une de ses dolls pour quelque chose d'aussi simple que pour s'habiller devait être assez frustrant, gênant pour un jeune homme aussi impétueux que lui. Cette sorte de fierté masculine également, ce côte « Pas besoin d'une femme pour m'en sortir » qu'elle rencontrait beaucoup avait elle aussi dû en prendre un coup. Tout en cachant bien son jeu, Elena était assez habile pour remettre les gens à leur place, et ce, avec beaucoup de calme.

« Je connais juste pas le type de vêtements qui m'irait... »
D'un signe de tête, elle lui fit comprendre de la suivre. Sans poser plus de questions sur ses raisons d'être là, elle décida de jouer le jeu.

« Tu n'as vraiment aucune idée de ce que tu veux ? Ou est-ce que tu as vu quelque chose qui te plaît, ici ? »
Elle se retourna vers lui pour l'interroger encore un peu plus du regard.

« Il n'y a rien dans ce magasin qui ressemble à ce que tu portes aujourd'hui, tu sais ? »
(c) fiche par ocean lounge



Elena raconte nawak en #C94577
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réduction sur la bonne humeur ! × Pv. Kazuya Endô   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réduction sur la bonne humeur ! × Pv. Kazuya Endô
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Furawa :: Dans la ville ♥ :: 
Magasins, Boulangerie, Patisserie et Boutiques
-
Sauter vers: